Devenir Actionnaire

Participez à la production d’énergie verte en Ardèche !

 

POURQUOI SOUSCRIRE DES ACTIONS ?

Souscrire des actions de la société est un acte important car il permet, en augmentant le capital social de la société, de donner les moyens de nouveaux projets en bénéficiant en plus de l’effet de levier bancaire. En effet, nous essayons idéalement de financer nos projets en n’apportant que 20% de capital et en empruntant le reste.

COMMENT ?

Vous pouvez investir la somme de votre choix en souscrivant des actions dont la valeur unitaire est de 50 € dans la limite de 30% du capital social de l’entreprise. Cet investissement donne lieu à une rémunération juste du capital  en fonction des résolutions prises par l’assemblée générale. Une partie des bénéfices sera réinvestie dans de nouveaux projets et/ou soutiendra d’autres initiatives s’inscrivant dans la perspective du développement durable.

La société étant dirigée de manière bénévole, en plus d’en devenir actionnaire, vous pouvez vous investir dans la vie courante et la gestion d’Aurance Energies. Si vous êtes intéressé(e)s pour nous rejoindre et prendre une part active à la vie de la société, n’hésitez pas à vous manifester !

Pour souscrire des actions d’Aurance Energies, téléchargez le fichier joint : ici

Afin de conserver en permanence la dimension citoyenne et désintéressée de la société, l’entrée de tout nouvel actionnaire est agréée par le Collège de Gestion.

AVERTISSEMENT

Devenir actionnaire d’Aurance Energies comporte des risques qui sont ceux des projets photovoltaïques, tels que :

  • Dégradation ou destruction accidentelle ou par risques naturels de la centrale,
  • Dysfonctionnement ou détérioration des composants électriques de la centrale,
  • Risques financiers,
  • Risques juridiques,
  • Risques réglementaires (remise en question des tarifs d’achat bonifiés par exemple),
  • Risques fiscaux.

Afin d’en limiter le poids, Aurance Energies souscrit une assurance Responsabilité Civile et assure ses centrales solaires dans le cadre juridique de la renonciation à recours réciproque.

Par ailleurs, la gestion prudente du collège de gestion, des frais de fonctionnement extrêmement réduits et une rémunération raisonnable du capital limitent les risques financiers.

Cependant, l’actionnaire doit savoir qu’en cas de liquidation judiciaire de la société, les actionnaires ne seront remboursés qu’après les créanciers privilégiés (notamment les salariés, le Trésor, les professionnels de justice, les organismes bancaires), ainsi que les autres créanciers de l’entreprise.